Rechercher
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

L’hymne à la vie de Gilles de Maistre

Partagez cet article  ›› 
lundi 5 novembre 2007, par C.C.
imprimer article 

Le premier cri, réalisé par Gilles de Maistre, est un émouvant regard sur les rituels qui accompagnent la naissance dans différents pays aux cultures elles aussi bien différentes. En 48h, aux quatre coins du monde, la vie d’une dizaine de femmes va basculer. Niger, Tanzanie, Inde, Sibérie, Japon, Etats-Unis, France, Mexique, Amazonie : nous sommes les témoins, par l’intermédiaire du talentueux réalisateur, des derniers instants de grossesse de ces femmes. Toutes différentes, et pourtant unies dans cet instant universel. Au Vietnam, nous pénétrons dans le Tu Du Hospital, la plus grande maternité du monde qui voit naître 120 enfants par jour.

La valeur documentaire de ce film est évidente, ne serait-ce que par le gros travail de recherche et de documentation qui l’a précédé. Chacune de ces femmes, dans sa pudeur et ses réserves, parfois dans son silence, nous donne à voir sa préparation à l’accouchement, ses rituels. Le premier cri amène également des interrogations sur les inégalités socio-économiques (la mortalité infantile n’est pas un tabou dans le film), la médicalisation de la grossesse et les inégalités d’accès aux soins. Pas de message militant, mais des réflexions sous-jacentes, qui ne sont sans doute pas l’effet du hasard.

Certain(e)s auront vu dans Le premier cri un message machiste, réduisant la femme à sa simple fonction procréatrice. Cette vision semble abusive, tant il est difficile de trouver dans ces cent minutes autre chose qu’un simple regard posé sur l’émotion de la naissance. Mais posé avec talent : les images sont magnifiques, l’utilisation de la lumière en sublime la composition. Au-delà du témoignage, des informations qui nous sont données sur telle ou telle manière de mettre un enfant au monde, le plaisir vient de ce que l’émotion n’est pas celle d’un documentaire, mais celle d’un film. Comme si chaque détail avait été prévu. Il faut cependant peut-être regretter l’excès de musique, bien qu’elle soit magnifique.

La beauté, l’émotion, et même l’incroyable impression de pure vérité qui se dégagent de ce Premier cri sont sans doute un juste reflet de ce que représente la naissance d’un enfant, le cycle de la vie qui continue comme celui du temps qui ne s’arrête jamais (48h parmi d’autres).

lundi 5 novembre 2007, par C.C.
imprimer article  Autres articles de C.C. | Mots-clés |

Sur le thème : Famille

Le lien bientôt sur France 3 le 6 novembre 2007:
Ce téléfilm inédit sera diffusé sur France 3 le 15 Novembre. En lisant le pitch j’ai eu peur de me retrouver devant un téléfilm larmoyant, pleurnichard, à la limite du pathos, reprenant une énième fois (...)

Georgia Rule le 25 mai 2007:
Alors que l’on attend sa sortie en France, ce film hollywoodien connait depuis une quinzaine de jour un succès mitigé aux USA. Cela faisait pourtant bien longtemps que je n’avais pas versé ma petite (...)

Réagir à cet article

bouton radio modere priori

forum info modere

form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    texte
Qui êtes-vous ?
Se connecter

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://cinema.youvox.fr est motorisé par spip 3.2.1 [23954]. creations sites internet Rizom